Septembre 2015


Une semaine passée dans la Venise russe de Saint-Pétersbourg. C'était la fin de l'été, deux mois avant que le froid ne pétrifie les canaux. Une ville pleine d'empreintes, qui nous touche et dont on ne peut repartir indemne. Envoûtés jusque dans ses entrailles par les beautés russes, entrainés dans ses canaux par les sirènes de la Néva.



September, 2015


A week spent in the Russian Venice St Petersburg. It was the end of summer, two months before the snow petrified the canals. A city that time and wars could not reach, guided in its entrails by the Russian beauties.

Using Format